« (Ré) Ecoutez François Bayrou devant la Commission Balladur | Accueil | "L'Europe d'après...", Science Po , Europa Nova, c'est l'heure ! »

lundi 02 mars 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

1cognita

Bonjour,

Je me permets de faire un copier/coller de ma réponse à des doutes exprimés par un certain Pierre sur le blog d'Arnaud Lehmann concernant cet appel du 8 mars 2009.


Bonjour Pierre,

Si vous permettez j'aimerais rétablir le sens de l'hommage que vous décriez (appel de www.8marsmars2009.eu en hommage aux Tondues et aux victimes de l'épuration)

Premièrement il est question d'un jugement populaire sauvage.
Les traitres, si tel est le cas, doivent pouvoir être jugés par un tribunal
essayant d'être le plus objectif possible et prenant en compte un cadre
donné par la loi, n'est ce pas? Etait ce le cas?

Deuxièmement, parmi toutes les personnes concernées et notamment
les femmes, la majorité d'entre elles n'ont été ni des dénonciatrices de
résistants, ni des "vendues" pour obtenir des grâces de l'ennemi.
Sont elles des traitres dans ce cas?

Ce sont femmes qui ont cédé dans la plupart des cas à un désir amoureux
l'espace d'un instant, parfois plus longtemps ayant donné parfois naissance
au fruit de cet amour.
Certains couples ont "résisté" et ont "refait" leur vie après la guerre ensemble.
Certaines ont du se battre seule, avec leur enfant ou leur famille contre
la haine populaire.

Il est temps aujourd'hui qu'il y ait un vrai débat et que l'on réponde à
quelques questions avec le détachement que nous avons acquis avec le temps.

Est que ces moments d'amour quels qu'ils soient sont ils des trahisons ou des
parenthèses qui s'ouvrent pour isoler l'espace d'un instant de la haine
et de l'absurdité de la guerre, 2 individus qui oublient qui ils sont, d'où ils viennent,
où ils vont pour s'abandonner à un présent parfois illusoire, parfois réel?
Ne méritent-ils pas un pardon?

Est ce que ces moments multipliés à l'échelle d'une guerre ( entre 1000000 et
200000 enfants estimés en l'occurrence donnent l'ampleur du nombre de couples
et du nombre d'actes) n'ont ils pas d'incidence sur l'état d'esprit des troupes
et sur l'image de l"ennemi" de part et d'autre?

Est ce que les femmes "appartiennent" à la communauté? Est ce que les civils
sont concernés par la guerre et si oui, quels sont ses devoirs en temps de guerre?

L'amour peut-il se commander? s'ordonner? s'empêcher?

Nous avons tous nos interrogations sur le sujet ne serait ce pas une occasion
de se les poser?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Suivez en direct les prochaines parutions

  • Entrez votre adresse email:

    Alerte mail gratuite

Verbatim

Subscribe