« F.Bayrou : "C'est un gadin, c'est pas la mort du p'tit cheval non plus..." | Accueil | Île Seguin - Boulogne-Billancourt - nouveau quartier : visite du chantier »

jeudi 11 juin 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Les DEC ORANGE

J'ai du mal à occulter les réalités:
F BAYROU n'en fait qu'à sa tête. Ce qui est une qualité parfois, nous affaiblit d'élections en élections
Des centaines de personnes lui avaient expliqué que Mr BENNAMIAS éloignerait trop d'électeurs centristes et nouveaus adhérentss, dans les départements du SUD et n'attirerait aucun écologistes ou PS(Ce sont les plus mauvais score de france, autaur de 6%, ce qui a abaissé la moyenne nationale. Il a été élu avec les voix des département du nord de la région.
alors que Mr ARTIGUES,( de la LOIRE) écarté, aurait fait le plein des voix centristes de PACA.

On occulte la garvité du départ des militants et des adhérents après leur éviction des élections internes..
ce qui fait que dans de nombreux départements les cadres se sont retrouvés bien seuls! pas d'affichage, de tracts, de campagnes auprès ddes nos proches, aucune présence dans les bureaux de vote.
On ne les y reprendra plus, et de plus ils militent d'une certaine façon contre nous, en dissuadant leur proches, en leur contant simplement la réalité du mouvement.(les fausse démocratie interne de Villepinte, des Conseils Nationaux etc, des élections internes départementales ou de consultation des adhérents,
Je ne crois pas à la reconstruction.
Les DEC ORANGE (Déçus et en Colère), quand on se rappelle tout le potentiel, toutes les énergies, tout l'espoir de la création du Mouvement, avec peut être quelques illuminés, mais des miliers de bonne volontés

bmalaguti

Bonjour Sylvain,

Lecteur régulier de ton blog, j'en apprécie le ton et la forme parfois iconoclastes.
Toutefois les contraste saisissant entre tes articles des 9 et 11 juin me rappellent ces quelques vers tirés de TARTUFFE:

Ah! pour être dévot, je n'en suis pas moins homme;
Et lorsqu'on vient à voir vos célestes appas,
Un cœur se laisse prendre, et ne raisonne pas.
Je sais qu'un tel discours de moi paraît étrange;
Mais, Madame, après tout, je ne suis pas un ange;
Et si vous condamnez l'aveu que je vous fais,
Vous devez vous en prendre à vos charmants attraits

Sylvain Canet

@Bernard Malaguti

Rassure-toi Bernard je n'ai pas fini d'écrire. J'aurai l'occasion de développer d'autres points de vue.
Simplement pour être crédible il faut savoir rester lucide. Pour être convaincant, il faut aussi faire preuve d'objectivité.
Je ne vois pas de contradiction entre ma note du mardi 9 (à 13h, c'est important puisque le bureau exécutif se réunissait mardi soir) et celle-ci d'aujourd'hui jeudi. Elles ne sont pas tout à fait sur le même registre, et cette dernière tient compte des derniers évènements. Il y a une complémentarité dans laquelle je me retrouve tout entier. Peut-être aussi que celles du 9 ont joué, avec d'autres, sur les dernières décisions et déclarations… Et que nos vice-présidents nationaux, en lisant celle du 11 liront avec un regard plus objectif celle du 9.
Pour approfondir :
Hier on apprenait que le PS repartait dans des tergiversations à rallonge avec un Conseil National à la St Glin Glin.
De notre coté le MoDem national annonçait un calendrier sans différer et intégrait des "nouveaux" dans l'exécutif. Un texte, une vidéo, un Bayrou vrai… C'est aller vite, c'est bien et réactif. Reconnais-le.
Et puis mes propos du 9 sont précis. Pas d'amalgame entre les différentes critiques lues ici ou là. Je ne partage pas l'analyse de certains qui en voudrait au rôle de Bayrou dans la campagne. Pour moi il est sur la bonne mesure, le bon opposant (même le double discours national et européen me convenait).
Pour ma part, je dis que c'est un système et ses rigidités qui n'ont pas permis que remonte une diversité, une richesse, né en 2007. Cela nous fait commettre quelques erreurs. Il y a eu une réactivité défaillante en cours de campagne. Certains n'ont en effet pas encore compris que le MoDem n'est plus l'Udf.
En terme de comm' et defficacité, par exemple, j'ai beaucoup à dire sur ce coté gnan-gnan qui perdure chez nous (...) Ce parti devra être plus activiste, plus radical, plus moderne, plus populaire et s'ouvrir (…)
Quant à la note du 11 elle salue l'intention. "Expression et écoute sont les 2 conditions d'une rénovation". Je reconnais un processus, pas des conclusions qui ne sont pas encore venues, ce serait prématuré.
N'oublie pas que je suis sur les "systèmes" et leurs limites ; ça, ça m'intéresse. C'est là qu'il faut bouger. Et je pense que les rigidités sont sur les corps intermédiaires (ce qui rejoint ma note du 9). Là ce sera plus difficile.
Je reste donc cohérent et lucide.
Le Conseil départemental était très moyen hier. Il y avait quelques bonnes choses tout de même. Laissons une chance à la suite. Il avait été demandé à certains d'entre nous de ne pas ajouter, de calmer le jeu afin surtout de sortir rassemblés ('Restons compacts") ; j'ai accepté de jouer le jeu car rien ne sert en effet de se précipiter. Espérons que nous serons ainsi mieux entendus demain. Acceptons le calendrier. De toute façon, en ce qui me concerne, je me suis déjà en partie exprimé là, sur ce blog, et ça, c'est dit.

Je continue d'apprécier la poésie même quand c'est un coup de griffe. Ton intransigeance est une noble exigence que je partage.
En espérant m'être mieux fait comprendre.
Sylvain

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Suivez en direct les prochaines parutions

  • Entrez votre adresse email:

    Alerte mail gratuite

Verbatim

Subscribe