« Rythmes scolaires à Boulogne-Billancourt : faire ce qu'il faut, comme il faut, et prendre le temps qu'il faut. | Accueil | Se réunir pour produire, construire, éduquer, cultiver... »

jeudi 04 avril 2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Vincent

Tout à fait, et plus que jamais il nous faut lutter et militer pour que de nouvelles pratiques s'imposent.

A ce titre je vous invite à lire l'appel de Paul Alliès au nom de la Convention pour la 6° République.

http://www.observactions.com/article-une-degenerescence-oligarchique-un-appel-de-la-convention-pour-la-6-republique-116824090.html

Hassid Pierre

Cahuzac c'est l'archétype de la société de fin du 19ème siècle en France où l'égoïsme, le mépris des autres, le "moi je", le sentiment d'impunité, étaient une façon naturelle d'être. Et s'en vanter même dans une société déviante qui appréciait.

Au delà du rétablissement moral et réel de notre vie politique, le Référendum serait un tournant majeur de notre société qui maintenant se donnerait pour elle-même le cap sur une vie commune mettant en avant des valeurs d'humanisme, le rejet de l'égoïsme, le rejet de l'exploitation des uns par d'autres, et la poursuite et sanction des "plus malins" qui recherchent des avantages au détriment d'autres.


Hassid Pierre

Je voulais dire du 20ème siècle ...

Pierre Hassid

Je poste ici un commentaire additionnel suite à la loi "mariage pour tous". Et qui contribue à discréditer les politiques, ici le président de la République lui-même.

Voici un candidat, François Hollande, qui a été élu d'abord et avant tout pour rétablir la situation économique de la France et des français, moderniser l'administration et l'organisation du pays pour plus d'efficacité et à moindre coût. Après la faillite du mandat précédent, il a reçu mandat par une majorité des français, dont une quotité significative non adhérente au PS qui lui a fait confiance, à lui, pas au PS.

Il avait annoncé dans son programme la disparition d'une inégalité: la protection mutuelle entre personnes de même sexe voulant une vie commune avec des lien affectifs que l'on peut très bien comprendre, de nature similaire au lien affectif entre hétérosexuels. Ceci, le "mariage", l'"union" célébrée et enregistrée en Mairie, reconnue par la société et l'administration. Cela se conçoit très bien, et doit être mis en œuvre.

MAIS là où se trouve la trahison de François Hollande, c'est qu'il nous y ajoute aujourd'hui, dans la loi, l'adoption. Adoption de bébés qui de toute façon sont issus, de par la nature, d'un père et d'une mère, et à qui on allouerait (qui ? qui peut être au dessus de la nature) non pas un père et une mère, mais un parent 1 et un parent 2 de même sexe ? Et conditionner cet enfant dans son adolescence, sa vie, à une marginalisation dans une société qui, même à terme, ne dépendra forcément que de couples hétérosexuels dont il est issu mais n'appartiendra pas.

Et pourquoi ce bébé-ci sera-t-il confié à un couple hétéro, et celui-là à un couple homo ? Cet enfant ne peut juger, ON LUI IMPOSE DE VIVRE DANS UNE MINORITE dont il ne fait pas partie.

Ceci est humainement, d'un point de vue humaniste qui nous anime, inacceptable.

Hollande a cru bon faire plaisir à un lobby, après être élu sur un engagement de redressement économique.

Pour moi, pour une majorité des français d'accord sur ce volet de l'adoption, l'organisation de la société où nous vivons et du même ordre d'importance que la santé économique du pays.

Tout en étant depuis 2007 un fidèle adhérent au MD, et à François BAYROU, après avoir voté Hollande en 2012, je rejoins le mouvement contre la loi Taubira. Je défilerai le 26 mai. Je prônerai des manifestations, dans le but de ruiner la suite du mandat de Hollande, et ferai tout pour que, même en cas de succès économique auquel je ne crois plus car il divise les français alors qu'il faut les regrouper, il ne soit pas réélu en 2017. Et je le dis, une grande majorité des français réagis d'une façon similaire.

Hollande, par le volet "adoption" de la loi Taubira, est et sera renié par le France profonde. Il s'est tiré une balle dans le pied. Comme le Fouquet's a été jusqu'en 2012 le boulet de Sarkozy, la loi Taubira restera jusqu'en 2017, le boulet de François Hollande.

Sylvain Canet peut censurer, si il le souhaite, ce commentaire. Nous nous connaissons bien. Mais cela est une opinion largement répandue et dont je ne suis pas le seul à défendre.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Suivez en direct les prochaines parutions

  • Entrez votre adresse email:

    Alerte mail gratuite

Verbatim

Subscribe